1698  recettes de cocktails sur ce site grâce au logiciel Wincocktail

Celui-ci existe désormais en version Windows mobile 6, retrouvez toutes les explications sur le blog de Jerôme.
Un  grand merci à lui pour les developpements et l'aide apportée à la confection de cette page de recherche.

 

1213

PLANTERS PUNCH N°1

Précédente Suivante
Préparation :
    Mélangeur :Directement dans le verre
    Verre :Tumbler
    Cout :Peu
    Personne :1
    Alcool :Leger
    Température :Gelée

Ingrédients :
    1 trait de Curaçao rouge
    1 trait de marasquin
    1 cl de jus de Citron
    1 cl de jus d'Orange
    1 cl de jus d'Ananas
    3 cl de Rhum de la Martinique
    1 trait de Rhum ambré
Recette :
    Verser tous les ingrédients et remuer. Terminer avec un trait de Rhum ambré et décorer d'un quartier d'Ananas piqué de deux cerises à l'eau-de-vie.
    --
    Cette boisson tropicale classique n'est pas vraiment un punch mais en fait un cocktail. En général elle est préparée avec 4,5 cl de rhum blanc, 2,5 cl de jus de citron et un trait de jus d'orange, mélanger puis passer sur un lit de glace pilée dans un grand tumbler.
    Dans Bon Vivant's Companion (de George A. Zabriskie, 1933) Jerry Thomas (O-Ton: the Juniper Olympus of the bar and the presiding deity"), barman dans l'hotel Planter à St. Louis (Missouri), est présenté comme le créateur de cette boisson en 1840. Son nom est synonyme de qualité dans le lexique des mélanges, et l'on ne doit jamais oublier ... [dit-il] qu'une boisson excellente ne peut être préparée qu'à partir d'excellents ingrédients." Dans le livre de Charles Browne's, The Gun Club Drink (1939) on peut lire que: "le Planter's Punch tient son nom du fait qu'il est consommé depuis plus de cent ans à partir de plantes sucrées en Jamaique. Mais comme pour le Mint Julep, il existe une centaine de recettes différentes pour mixer ce cocktail, elles semblent refléter les divers charactères de chaque barman."
    C'est certainement la recette la plus simple et la plus ancienne qui existe. On doit toujours suivres les règles suivantes de Charles H. Baker : utiliser un rhum bien vieilli. Un rhum bon marché, utilisé dans un Planter's Punch sera contrairement au Mai Tai immédiatement démasqué, on comprendra vite qu'il aurait mieux fallu laisser le rhum vieillir un peu plus longtemps. Le charme du Planter’s Punch est son goût doux et désalthérant. La douceur de cette boisson passe très bien avec un aprés-midi chaud ou un début de soirée dans un bar surchauffé. Il permet également de se souvenir qu'un rhum doit être commandé selon son pays et non sa couleur. C'est pourquoi il faut mieux utiliser un rhum jamaicain pour honorer un Planter’s Punch.

exec in 0.123934030533 s

Retour a la liste

Participez à l'hebergement de mon site